Le drapeau du Canada Le drapeau du Labrador

Les Chemins de Fer au

Labrador

et à la Côte Nord du Québec

 English / Français 

Transport Ferroviaire Tshiuetin
Train du Transport Ferroviaire Tshiuetin sur le départ des Sept Îles à destination de Schefferville

Les chemins de fer du Labrador et de la Côte Nord du Québec ne sont pas rattachés au reste du réseau canadien.

Tous les chemins de fer actuels à la région sont ouverts à la deuxième moitié du 20e siècle, ayant pour but de servir l’industrie minière. Les minéraux, en grande partie les minerais de fer, furent transportés des mines par train à la côte pour l’envoi par mer. Avec la seule exception citée ci-dessous, les services des voyageurs sont limités aux trains réservés aux employés des sociétés minières.

Le plupart des chemins de fer à la région n’ont pas ses propre sites Web. Les liens ci-dessous peuvent montrer quelques informations utiles. Plusieurs d’entre ces liens sont en anglais seulement.

Chemin de Fer de la Rivière Romaine

Le premier chemin de fer minéral à la Côte Nord du Québec, le CFRR est ouvert en 1950 par Quebec Iron and Titanium pour transporter l’ilménite (minerai de fer et titane) de la mine Tio à Havre-Saint-Pierre, soit une distance de 27 milles (43km). L’opération entière est maintenant la propriété de QIT - Fer et Titane, une filiale de Rio Tinto.

Carte des chemins de fer au Labrador du ouest / Quebec de l'est

Quebec North Shore & Labrador Railway

Le plus ambitieux parmi les projets ferroviaires de la région, QNSL est ouvert en 1954 par la Compagnie Minière IOC pour transporter les minerais de fer de Schefferville, Labrador au port des Sept Îles, soit une distance de 359 milles (573km). En 1958, une embranchement de 36 milles (58km) fut ajoutée, qui partant de Emeril Jonction (autrement appelée Ross Baie Jonction) à destination des gisements de minerai de fer au territoire de Wabush, aux alentours de Labrador City. La distance entre Labrador City et Sept Îles est 257 milles (414km).

Avant 1982 les gisements de Schefferville étaient épuises. Les employés de l’IOC étaient tranférés à Labrador City, et le trafic des minerais de fer a cessé sur la ligne entre Emeril Jonction et Schefferville. Néanmoins, la ligne ne se ferme pas entièrement: voir Tshiuetin Rail Transport.

La ligne des alentours de Labrador City area aux Sept Îles reste ouvert pour la trafic des minerais de fer. L’IOC exploite également un chemin de fer électrique, tout automatique et sans conducteur, entre le chantier d’extraction principal et les concasseurs.

Wabush Railway, Chemin de Fer Arnaud et Bloom Lake Railway

Peu après l’IOC a commencé ses exploitations au territoire de Wabush, près de Labrador City, les Wabush Mines a ouvert ses propre chantiers au même secteur. En 1963, les Wabush Mines ont ouvert le Wabush Railway, un court chemin de fer ayant pour but relier les chantiers des mines au chemin de fer QNSL. Par accord avec l’IOC, le QNSL transportait les minerais des Wabush Mines au port des Sept Îles.

En 1965, Wabush Mines a ouvert son propre port à Pointe Noire, à une faible distance au ouest des Sept Îles. Un court chemin de fer tout neuf, le Chemin de Fer Arnaud (CFA), a été construit pour relier le QNSL à Arnaud (peu de km au nord des Sept Îles) au nouveau port.

Les Wabush Mines fur d’abord une copropriété de l’US Steel Canada, du Dofasco (qui est plus tard une filiale de l’ArcelorMittal) et du Cleveland-Cliffs; depuis 2010 le Cleveland Natural Resources (successeur du Cleveland-Cliffs) a été propriétaire de l’entreprise tout entière.

En 2010, le Consolidated Thompson a ouvert le Bloom Lake Railway pour desservir sa mine de Bloom Lake, située sur la frontière du Québec, pas loin des exploitations de l’ArcelorMittal à Mont Wright. Le nouveau chemin de fer composait d’un tronçon neuf de 19 milles (30km) et la plus grande partie du Wabush Railway. Il a pour but le transport des minerais de la mine jusqu’à le QNSL, par lequel ils continuent leur voyage au Chemin de Fer Arnaud et le port de Pointe Noire. Le Bloom Lake Railway et le tronçon du Wabash Railway desservant les Wabush Mines sont exploités par Western Labrador Rail Services, une filiale de Genesee & Wyoming.

En 2014, les Wabush Mines ont cessé leurs activités, ainsi que le court tronçon restant du Wabush Railway.

Chemin de Fer Cartier

En 1960, la Compagnie Minière Quebéc Cartier a ouvert le Chemin de Fer Cartier (CFC) de ses chantiers d’extraction des minerais de fer à Gagnon (près de Lac Jeannine) au Port Cartier. En 1977, la compagnie a prolongé sa ligne aux nouveaux chantiers à Mont Wright, près de la frontiere du Labrador, 260 milles (420km) du Port Cartier. Peu après, elle a fermé ses chantiers à Gagnon. Depuis 2008, la ligne a été rebaptisée le Chemin de Fer ArcelorMittal Mines Canada par son nouveau propriétaire.

Il existe un projet du Consolidated Thompson pour ouvrir des nouveaux chantiers d’extraction au Lac Peppler. Ledit projet demande la construction d’un nouvel embranchement, 12 milles (20km) de long, du chemin de fer actuel.

Transport Ferroviaire Tshiuetin

À Schefferville en 1982, lorsque l’extraction de minerai de fer a cessé, le chemin de fer était déjà devenu absolument vital pour desservir les communautés locales. Pour cette raison, le gouvernement canadien a subventionné la continuation des services des voyageurs et du fret entre Emeril Jonction et Schefferville. C’est un règlement qui continuait jusqu’en 2005, quand la ligne a été vendée à la société neuve, le Transport Ferroviaire Tshiuetin.

Le TFT opère les trains des voyageurs et du fret entre les Sept Îles et Schefferville, en exploitant la ligne QNSL line entre Sept Îles et Emeril Jonction. Le fret comprend les combustibles et les provisions à destination des communautés isolées. Les trains transporte également les véhicules routiers; bien que lesdites communautés sont reliées à Schefferville par route, le rail est toujours la seule liaison terrestre entre Schefferville et le reste du pays.

Labrador Iron Mines

En 2007, on a crée la société Labrador Iron Mines (LIM), ayant pour but de reprendre l’extraction de minerai de fer dans la région de Schefferville. Un chemin de fer de 6 km a été construit, qui fait le jonction avec Transport Ferroviaire Tshiuetin (TFT) à Schefferville. Western Labrador Rail Services, la filiale de Genesee & Wyoming mentionnés ci-dessus, exploit la ligne et fournit la traction pour les trains LIM qui traversent le TFT et le CF Arnaud en route vers Pointe Noire. Les services ont commencé en 2011.

Timmins Projet DSO (Direct Shipment Ore, minerai de livraison directe)

En 2012, Tata Steel Minerals Canada a commencé les travaux sur un projet d’extraction du DSO, située au nord-ouest de Schefferville. Le minerai sera traité dans une installation située près de Timmins. Un nouveau chemin de fer de 21 km sera construite pour relier ladite installation avec Transport Ferroviaire Tshiuetin (TFT) à Schefferville. La ligne sera exploitée par KeRail, une nouvelle filiale de Genesee & Wyoming.

Retour à la tête
Index ferroviaire
Chemins de fer du monde entier
Chemins de fer au Canada
Accueil

© 2006-2014 Glyn Williams
Image photo © 2005 Jacques L Clavette
Image du drapeau canadien du CIA World Factbook
Image du drapeau labradorien du site Web RecreationNewfoundlandandLabrador

HTML 5